La fonction principale du fer se situe dans la production sanguine. Les globules rouges permettent le transport de l'oxygène qui est essentiel pour les organes et les tissus au sein desquels le fer remplit des tâches importantes.

Mise à part les globules rouges ; plus de 100 autres fonctions corporelles nécessitent du fer, comme par exemple, la production d'énergie dans les cellules ou la production hormonale.
 

Le fer fonctionnel ne peut pas être directement mesuré dans le sang ; contrairement au stockage du fer (Ferritine) et au fer du häm qui se trouvent dans l'hémoglobine.
 

Pour évaluer la carence en fer au niveau sanguin, les taux de Ferritine et d'Hémoglobine ne suffisent pas. Pour calculer les besoins individualisés de chaque patient, il est aussi important de considérer certains paramètres supplémentaires comme la Transferrine et ses récepteurs solubles.
 

En règle générale, afin d'atteindre une production d'hémoglobine à 12 g/dl, il suffit d'une ferritine à 10 ng/ml. Cependant, à ce taux, le syndrome de manque de fer peut se manifester avec de multiples symptômes, même si la production sanguine ne réagit pas encore avec une anémie. Une ferritine se situant entre 100 et 200 ng/ml permet de ne pas souffrir du manque de fer.

Les fonctions du fer

Autres fonctionnalités du fer

Production d'énergie

La production d'énergie cellulaire (ATP) se fait dans les mitochondries. Le fer y est essentiel dans la production de l'ATP (adénosine-tri-phosphate). Si cette production d'énergie est réduite, une fatigue chronique et même une réduction de la performance cérébrale peuvent en être la conséquence. Une substitution de fer individualisée selon le Swiss Iron System (SIS) peut permettre une normalisation des symptômes en quelques semaines.
Selon notre expérience, la découverte précoce d'un manque de fer est avantageuse : si un manque de fer persiste depuis longtemps, l'amélioration post-traitement prend aussi plus de temps.

Les diagnostics « Burnout » ou « chonic fatigue syndrome » doivent être remis en question. Souvent, un manque de fer se cache derrière ces diagnostics.

 

Production hormonale

La production hormonale nécessite du fer et si le fer manque, elle se réduit. Une diminution de la production des hormones du bien-être (dopamine) peut engendrer une dépression. Une diminution des hormones de concentration peut mener à un manque de concentration ou, même, à un trouble de déficit de l'attention / hyperactivité (TDAH). Une production insuffisante de l'hormone qui régularise le sommeil peut aboutir à des troubles de sommeil.
Les liens entre la production des hormones et les symptômes sont cliniquement prouvables. 2/3 des patients souffrant de ces symptômes trouvent une solution et un mieux-être grâce à une thérapie de fer appropriée.

 

Production de myoglobine

La myoglobine est responsable du transport de l'oxygène dans la musculature. Une réduction de production de la myoglobine aboutit à une diminution de la force musculaire et à une prolongation de la phase de récupération. Ceci est important pour toute personne, en particulier pour les sportifs professionnels.

 

Système immunitaire

Le système immunitaire nécessite, non seulement, de multiples vitamines pour son fonctionnement mais aussi de fer. Il est, par exemple, important dans la formation des leucotriènes, des particules se trouvant dans les globules blancs et jouant un rôle dans les réactions inflammatoires et allergiques. Les leucotriènes attirent les cellules de la défense vers le lieu de l'infection, action essentielle pour lutter contre les états infectieux.

 

Substance de base

La racine des cheveux et les lits d'ongles nécessitent du fer dans le cadre d'une croissance normale. Un manque de fer aboutit à une chute de cheveux et à des ongles cassants. Lors des problèmes dermatologiques (muqueuses inclues), le manque de fer doit être pris en considération.

© 2016  Centre de Fer Yverdon-les-Bains

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • Google+ Clean