Procédures

Lors d'une première consultation d'environ 30 minutes le médecin abordera la question du manque de fer probable et d'autres pathologies connues ou cachées pouvant influencer votre état de santé. Il discutera avec vous des résultats de laboratoire que vous lui apporterez éventuellement, autres expériences de traitements dans le contexte de votre état de santé.
Lors de cette consultation, vous remplirez un formulaire afin de donner au médecin plus d'informations sur votre état de santé. Celui-ci vous donnera les informations nécessaires sur le traitement de fer, ses différentes formes et applications, leurs avantages et désavantages. Il vous expliquera la thérapie préconisée par le Swiss Iron System (SIS), celle-ci étant spécifiquement développée pour un suivi correct des traitements par voie i.v.

Par la suite il vous proposera une prise de sang pour afin d'évaluer l'état actuel de votre situation de fer.
Après avoir considéré les symptômes et les résultats de laboratoire
(Hémoglobine, Ferritine, Transferrine et récepteurs solubles de Transferrine) le médecin calculera vos besoins en fer personnels. Il vous en informera afin et discutera avec vous du traitement choisi en cas de manque ; tout en considérant le succès présomptif, les risques et les frais du traitement. Sans oublier : un traitement par voie orale nécessite aussi un suivi du patient.

Premier traitement de saturation

 

La substitution du fer manquant peut se faire grâce à la nourriture, à des compléments alimentaires ou par des comprimées. Par contre, le traitement de fer par voie veineuse est le plus rapide, le plus efficace et, si l'on prend en considération la globalité des frais, le plus économique.​

Lors du rendez-vous de la première perfusion, vous serez reçu par notre infirmière qui se chargera de poser une voie intraveineuse pour l’administration du traitement au cours duquel elle vous surveille.
 

En règle générale, la SIHO propose l'utilisation de Venofer pour les patients souffrants d'un syndrome de manque de fer. Le Ferinject est proposé uniquement dans des cas rares d'anémie et seulement en considérant les risques et bénéfices.

Le traitement de Venofer se fait par une perfusion de 100ml NaCl contenant 200mg (=2 ampoules) de Venofer durant 30 minutes et maximum 2 perfusions par semaine. Souvent, plusieurs perfusions sont nécessaires. Deux semaines après la dernière perfusion, nous effectuons une première prise de sang pour contrôler la Ferritine et l'Hémoglobine.

Le traitement par Ferinject se fait par une perfusion de 100ml NaCl contenant 500mg de Ferinject durant 30 minutes et maximum une perfusion par semaine. La prise de sang de contrôle a lieu trois semaines après la dernière perfusion.

 

Après l'annonce de Swissmedic, en mai 2013, d'une complication mortelle lors d'un traitement de 500 mg de Ferinject ; la SIHO est concernée quant à la sécurité d'un traitement de fer à haut dosage tel le Ferinject.

Le contrôle de qualité interne de la SIHO a démontré que le taux d'effets secondaire est dépendant de la dose de fer perfusée. Pour un dosage de 200 mg de Venofer, 1.2% des patients ont rapporté un effet secondaire quelconque. Par contre, ce taux a atteint plus du double (3.4%) avec des traitements de fer à haut dosage de 500mg de Ferinject.

Pour l'instant, ni Vifor-Pharma, ni Suissmedic n'ont fourni d'explications détaillées concernant les raisons de ces complications mortelles suite à un traitement de Ferinject. Par conséquent, la SIHO conseille d'être très restrictif avec le traitement de fer à haut dosage.
 

Le traitement de Venofer est, d'un point de vue sécuritaire, préférable au traitement de Ferinject. Raison pour laquelle SIHO recommande, en règle générale, le traitement de Venofer. Même si, d'un point de vue global, les réactions graves suite à un traitement de Venofer ou de Ferinject sont très rares, il y a pourtant une différence significative entre ces deux formules de fer : 236 réactions graves sur 400'000 patients par année suite au Ferinject contre 317 réactions graves sur 14 millions de patients par année suite au Venofer (chiffres de 2014). De plus, pour le Venofer, aucun cas mortel n'est connu contrairement au Ferinject.

 

Pour des raisons de sécurité, le traitement de fer doit être administré par des médecins expérimentés dans ce domaine du fer. Même si, ces dernières années, nous avons assisté à une banalisation du traitement de fer par voie i.v.

 

 

Thérapie selon Swiss Iron System (SIS)

Explication du traitement et du suivi par le graphique suivant :

 

T1

Diagnostic (documentation des symptômes et des résultats de laboratoire)
Calcul précis du dosage individualisé du fer et choix du produit de fer pour un traitement de saturation.

T2

Premier contrôle 2 semaines après la dernière perfusion (documentation du changement des symptômes et des résultats de laboratoire)

T3

Contrôle 3 mois après la dernière perfusion (documentation du changement des symptômes et des résultats de laboratoire)

T4

Contrôle 6 mois après la dernière perfusion (documentation du changement des symptômes et des résultats de laboratoire). Fixation de la plage optimale et calcul respectivement planification du dosage de maintenance.

Traitement de maintenance et prévention

Le but du traitement de fer est de diminuer la souffrance liée au manque de fer. Cette souffrance peut atteindre un niveau important ; de sorte qu'un traitement de fer par voie intraveineuse se justifie en prenant en considération la globalité de la personne concernée et en mettant sur la balance les réflexions de sécurité, efficacité et économicité.

 

La souffrance peut atteindre un niveau important de sorte qu'un suivi à titre préventif est indiqué, surtout pour des personnes à risque comme les femmes en âge de procréation, les femmes enceintes et les enfants. Les femmes en âge de procréation perdent tous les mois du fer par les règles et les enfants, de même que les sportifs, en ont un besoin accru. Souvent, ces deux derniers groupes ne peuvent pas couvrir leur besoin en fer par une nutrition adaptée. Raison pour laquelle un suivi thérapeutique avec traitement de maintenance est souvent indispensable.

© 2016  Centre de Fer Yverdon-les-Bains

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • Google+ Clean